Allaiter un bébé adopté – ce que vous devriez savoir

L’allaitement de bébés adoptés devient de plus en plus commun à mesure que la société s’habitue à ce concept. Ce n’est pas seulement possible d’allaiter un bébé adopté, mais aussi de plus en plus de mères sont intéressées par la possibilité d’héberger des nouveau-nés. Cette expérience peut être grandement avantageuse pour autant la mère que son enfant adopté.

L’adoption peut être un long processus et une fois les documents de consentement signés par la mère qui a donné naissance au bébé, le placement de cet enfant est irrévocable. Le placement sans la famille se fait seulement une fois que les parents adoptifs ont reçu un consentement écrit et ont été approuvés par l’agence d’adoption autant au niveau médical que financier.

 

 

L’allaitement adoptif – le processus

Alors qu’il requiert de la planification à l’avance, l’allaitement d’enfants adoptés est un processus qui n’est pas beaucoup différent de celui d’allaiter son enfant biologique. Le processus doit être commencé plusieurs semaines et même mois avant que le bébé soit né.

Les sept points suivants donnent une idée générale des étapes pour allaiter des enfants adoptés.

 

  1. Consultez votre médecin

De nombreux médecins vont peut-être ne pas connaître le processus de l’allaitement d’enfants adoptés. Même si cela vous arrive, consultez votre gynécologue est une première étape très importante pour toute mère adoptive intéressée en l’allaitement induit.

Puisque la procédure pourrait inclure de la médication qui provoque un changement dans les hormones de votre corps, il est recommandé de parler à votre docteur et d’explorer toutes les options avant de vous aventurer plus loin dans ce processus d’aspiration artificielle/naturelle.

Un médecin doit être constamment en contact avec vous une fois que le bébé arrive et vous devez le tenir au courant de ce que vous lui donnez à manger pendant la période de lactation. Cette mesure est pour vous assurer que cette expérience est aussi facile et saine pour votre bébé autant que pour vous.

 

  1. Préparation psysiologique

Certaines femmes qui ont placé leurs bébés en adoption ces derniers temps ont réalisé qu’elles étaient incapables d’allaiter en raison de certaines anomalies physiologiques. Tandis que la préparation des seins peut vous aider, il est important de comprendre que la lactation peut aussi être faite dans préparation.

Avant d’aller plus loin, une mère qui considère l’adoption devrait vérifier si ses mamelons sont naturellement inversés, plats ou « normaux ». Avoir des mamelons inversés ou plat ne veut pas dire que vous ne pouvez pas allaiter. En fait, les bébés au travers de l’histoire de l’humanité ont allaité sur tous les types.

Dans le cas d’une porteuse d’enfant excessivement prudente, la toute première étape est de garder vos mamelons gonflés en utilisant de l’eau chaud pour les laver. L’eau chaude ne va pas autant assécher votre peau que d’utiliser du savon.

 

  1. La lactation induite

Quand vous étudiez les diverses méthodes pour la lactation induite, gardez en tête la capacité du corps à produire du lait par l’élimination du lait des seins. Naturellement, la lactation induite via le tire-lait manuel peut vous aider à augmenter votre production de lait plusieurs semaines/mois avant l’arrivée du bébé.

D’un autre côté, si vous utilisez de l’équipement comme un tire-lait, il est fortement recommandé que vous utilisiez une pompe de la plus grande qualité possible disponible en magasin. Ces tire-laits sont souvent disponibles dans les hôpitaux, magasins d’items médicaux, chez des détaillants en ligne et même des magasins populaires d’articles de bébés.

 

  1. Pilule contraceptive

Les hormones dans les pilules contraceptives rendent l’allaitement de bébés adoptés plus naturel pour le corps puisqu’elles stimulent le corps pour produire du lait. Votre médecin de famille peut vous fournir une pilule contraceptive qui est adaptée pour votre corps et pour les procédures de lactation que vous devez suivre pour atteindre vos objectifs.

Dès que la pilule contraceptive a accompli son travail, votre médecin vous demandera certainement de remplacer cette pilule par de la médecine naturelle à base de plantes et des suppléments comme le fenugrec (recommandé par des conseillères en lactation) pour aider à augmenter encore plus la production de lait.

Par contre, une fois que vous aurez pris la décision de prendre de la médication, votre gynécologue doit être mis au courant de ce que vous prenez et les raisons. C’est essentiel de garder un œil sur votre pression artérielle puisque les effets secondaires de certains médicaments peut impacter négativement votre santé globale; venant impacter l’allaitement.

 

  1. La production de lait prend du temps

Le processus de production de lait dans le corps peut être lent, indépendamment de la prise des nombreux suppléments oraux disponibles en pharmacie. Cela rend encore plus difficile la tâche de dire combien de lait une mère adoptive peut produire. Certaines femmes en produisent assez pour allaiter leur bébé sans prendre de contraceptifs, alors que d’autres sont plus sujettes à épuiser leur réserve de lait d’ici à l’arrivée du bébé.

Une mère qui allaite devrait se concentrer majoritairement sur l’expérience qu’est nourrir son bébé. La producton de lait se construit avec le temps, c’est pourquoi il est important d’être patiente et de savoir que toute quantité de lait produite est un succès qui va bénéficier votre bébé.

Quand le bébé de prend pas correctement le sein – continuez d’essayer jusqu’à ce que ça fonctionne. Certains bébés retournent au sein après plusieurs mois où ils ont été nourris à la bouteille et ne seront peut-être pas convaincus facilement de retourner au sein. Même si vous n’êtes pas capable de convaincre de votre bébé de boire au sein, vous pouvez profiter de votre production de lait en le tirant dans une bouteille ou une tasse et en l’offrant au nourrisson. Le processus est généralement appelé pompage exclusif.

 

  1. Utilisation de lait maternel provenant d’une banque de lait

Le lait maternel peut faire une grande différence dans le développement du bébé en lui donnant les nutriments nécessaires et beaucoup d’anticorps afin de l’aider à grandir fort et en santé. L’utilisation de lait provenant d’une banque de lait est une bonne option à moindre coût pour les parents qui veulent faire plus de préparation et du dépistage de leur côté.

Étant donné que le lait maternel de leur mère biologique est meilleur pour les bébés prématurés, le privilège d’utiliser du lait provenant d’une banque de lait maternel est l’idéal pour les parents qui s’attendent à faire du dépistage de donneurs potentiels pendant leur grossesse.

Des compagnies comme la Banque nationale du lait sont bien connues pour le don privé de lait maternel.

 

  1. Dispositif d’aide à l’allaitement

Le dispositif d’aide à l’allaitement est un petit appareil rempli soit de lait de formule, de lait préalablement tiré ou remplie de lait maternel donné, est utilisé par plusieurs mères adoptives afin d’être certaine que le bébé reçoive assez de nutriments. Le dispositif est attaché sur la poitrine et lorsqu’on allaite l’enfant, il reçoit le lait maternel en plus de ce que contient l’appareil.

Cet appareil est le plus utilisé par les mères qui ne sont pas intéressées par le concept de banque de lait maternel. Le système permet donc de créer quand même une relation aimante et chaleureuse entre l’enfant et sa mère.

 

L’allaitement facilite le rapprochement physique et émotionnel entre la mère et le bébé. À l’aide de consultations avec des professionnels, l’allaitement d’un bébé adopté peut être une option logique pour les parents qui croient fortement aux bénéfices du lait maternel.

 

Biographie de l’auteur

Andrea Bell

Andrea Bell est une bloggeuse par choix. Elle adore découvrir le monde autour d’elle. Elle aime partager ses découvertes, expériences et s’exprimer en passant par son blog.

Trouver la sur Twitter: @IM_AndreaBell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *