Conciliation travail, famille…..et allaitement!

Dans le cadre de la semaine mondiale de l’allaitement, nous vous avons demandé si vous aviez des questions relatives à l’allaitement. Et bien, aujourd’hui, voici la réponse à la question de Solen! Merci à toutes les mamans qui ont participé!
Par Marie-Caroline Bergouignan, Consultante en lactation IBCLC

Merci à toutes d’avoir pris le temps de poser vos questions! Elles étaient toutes très intéressantes et le choix n’a pas été facile!!! Finalement, je me suis arrêtée sur la question de Solen, question sur la conciliation du retour au travail et de la poursuite de l’allaitement. C’est une question qui rejoint beaucoup de mamans car souvent, on associe le retour au travail avec la fin de l’allaitement. C’est donc l’occasion de défaire un grand mythe!

Pour les soirs où vous serez absente, Solen, donnez-vous le temps de voir comment votre production de lait réagit. Peut-être que vous ne sentirez pas d’engorgement ou d’inconfort. Dans ce cas, tant mieux, vous pourrez allaiter selon votre horaire sans problème!

Si vous sentez un engorgement ou de l’inconfort, essayer d’allaiter votre fille avant de partir et/ou en revenant du travail, cela suffira peut-être à être confortable. Là où vous en êtes dans votre allaitement (16 mois), l’extraction de lait n’est pas forcément nécessaire. Il faut essayer pour voir ce qui fonctionne ou pas. Il serait dommage de sevrer votre petite si, en fait, votre production s’ajuste très bien aux horaires variables…

Pour compenser le lait qu’elle ne boit pas au sein, vous pouvez, puisqu’elle a plus de 12 mois, lui donner du lait de vache 3,25%. Si elle n’aime pas beaucoup cela, vous pouvez compenser par d’autres produits laitiers comme le yogourt et le fromage ou des plats cuisinés à partir de ces produits. À son âge, ce n’est pas nécessaire de lui donner du lait artificiel. Si vous êtes inquiète au sujet de son apport nutritionnel, consultez son médecin de famille ou une nutritionniste au CLSC par exemple qui pourra vous rassurer et vous conseiller.

Malheureusement, je ne peux prédire si elle va accepter vos seins les soirs où vous serez là! On ne sait jamais comment un enfant répond à cette étape de grand changement. Certains réclament plus le sein, d’autres s’adaptent à ce qu’on leur offre, d’autres encore vont sevrer plus vite qu’on pensait le faire!

Ce qui est important, c’est d’essayer de trouver un compromis, un équilibre pour pouvoir continuer l’allaitement le temps que vous le désirez. Mais parfois, l’enfant ou votre production de lait en décident autrement…. Vous vous ajusterez alors en fonction des difficultés que vous allez rencontrer. N’hésitez pas à aller chercher du support pour cette période de transition, soit auprès de votre groupe d’entraide en allaitement, de Nourri-Source, de la Ligue La Leche ou des consultantes en lactation IBCLC.

N’oubliez pas que l’allaitement répond encore à plus de 30% des besoins nutritionnels de votre enfant jusqu’à 24 mois, qu’il répond encore aux besoins affectifs de votre enfant et qu’il va aider votre enfant à s’adapter à son nouveau milieu de garde en le protégeant des nouveaux microbes auxquels il fera face. L’adaptation de votre enfant à cette nouvelle vie n’en sera que plus facile et douce et votre retour au travail également. La transition pour vous deux sera moins stressante et ces moments intimes que sont les tétées ne seront que plus précieux pour vous deux et vous permettront de prolonger cette relation que crée l’allaitement et vous procureront quelques instants de repos dans vos journées bien chargées.

L’allaitement n’est pas un obstacle au retour au travail mais au contraire devient un allié et aide à vivre cette étape de façon harmonieuse.

J’espère vous avoir aidé dans votre réflexion et que vous trouverez VOTRE solution pour VOTRE allaitement! Donnez moi des nouvelles! Je suis toujours contente de savoir ce qui a fonctionné finalement! Et pour tout le monde, n’hésitez pas à me faire part de vos questions et commentaires!

Marie-Caroline Bergouignan

Consultante en lactation IBCLC
Au service de votre allaitement
www.sosallaitement.com
1er octobre 2012

Et vous, racontez-nous votre expérience! Momzelle veut savoir!

3 pensées sur “Conciliation travail, famille…..et allaitement!”

  1. Je suis enseignante et je suis retournée travailler mon fils avait 9 mois. À cet âge, il refusait les verres et les biberons et ne voulait que maman.

    Ma pédiatre m’avait averti qu’il aurait probablement très soif en revenant de la garderie, mais nous nous sommes trouvés un rythme. Je l’allaitais en arrivant à la maison, après souper (vers 19:30), avant de me coucher (vers 22:30) et au réveil.

    Tranquillement, certains boires se sont espacés et fiston s’est mis à boire au verre. Il a cessé l’allaitement par lui même le lendemain de ses 18 mois. Nous étions rendus à un boire par jour.

    Le sevrage s’est fait naturellement et j’ai été bien contente de pouvoir donner à mon fils un petit coup de pouce pour son système immunitaire lors de son premier hiver en garderie.

    Je pense que, comme dans tout, il faut trouver ce avec quoi on est confortable et ne pas brusquer nos p’tits coeurs !

  2. Ha oui, ça m’a beaucoup aider, mais surtout, enlever pas mal de stresse!…
    Merci énormément de votre réponse!!! Ma fille aura 17 mois dans quelques jours et jusqu’à maintenant j’ai eu un allaitement totalement parfait, donc, je vais arrêter de m’en faire et laisser les choses suivent leurs cours! Je suis certaine que ça va bien aller! 😉 Et si ma fille décide de cesser l’allaitement, au moins ce sera sa décision, elle n’aura pas étée forcer!
    Encore merci et aussi d’avoir choisie ma question!… 🙂
    Bonne journée et je vous redonne des nouvelles!
    Solen et bébé Maya

  3. Bonjour Solen,

    Merci beaucoup pour ton commentaire! Tiens-nous au courant de la suite 🙂

    Bon allaitement!

    L’équipe de Momzelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *